Transparence et équilibre pour la Maison des avocats, Paris 17e.

#Journalisme

@Christine Hoarau-Beauval – article publié au Moniteur BTP le 29 juillet 2019.

Fin 2019, la Maison de l’Ordre des avocats de Paris sera livrée dans le XVIIe arrondissement. Conçu par Renzo Piano Building Workshop, le bâtiment est modeste par sa taille mais d’une grande ambition architecturale et constructive.

Perspective Maison des Avocats ©RPBW

Aux confins du XVIIe arrondissement de Paris, ce bâtiment de 7 150 m2 SP rejoindra en effet le « Nouveau 36 », le siège de la police judiciaire conçu par l’agence Valode & Pistre, et côtoiera surtout le tribunal de Paris, livré par Renzo Piano Building Workshop (RPBW). D’ailleurs, le futur siège du Barreau de Paris partage bien des choses avec son monumental voisin, qui a remporté l’Equerre d’argent 2017 : un maître d’œuvre identique, RPBW, un même esprit de transparence avec une architecture de verre… Et un parvis commun, sur l’avenue de la porte de Clichy, où le nouvel immeuble a réussi à se ménager une petite place. Mais la grande complexité du site a fait de ce programme de bureaux de taille modeste un objet architectural exceptionnel doublé d’une prouesse constructive.

Maison des Avocats / Parcelle triangulaire.

Sous cette parcelle triangulaire de 1 125 m² passe en effet la ligne 13 du métro et s’est installée une sortie d’une future station de la ligne 14 et son puits d’accès. Les chantiers RATP et de la MOdA sont très interdépendants, ne serait-ce que parce que l’édicule de l’accès PMR de la future salle d’échanges du métro est intégré dans le bâtiment de l’Ordre. Cette imbrication a d’ailleurs entraîné un montage d’opérations particulier : la société de promotion Sogelym Dixence réalise, en deux Vefa, le gros œuvre de la nouvelle salle d’échange en sous-sol, déjà livré à la régie des transports depuis décembre 2017, et la construction du bâtiment de l’Ordre.

Maison des Avocats / Structure métallique

« le bâtiment se devait d’être léger et la réponse architecturale à cette contrainte a été de concevoir un exosquelette qui permet de reprendre de grands porte-à-faux, l’un de 27 m à la pointe avant du bâtiment côté avenue et l’autre de 10 m, sur une largeur de 30 m, à l’arrière, côté tribunal »,

souligne François Grange, directeur de programmes chez Sogelym Dixence. La superstructure ne repose ainsi que sur cinq points porteurs : le noyau central en béton mais aussi quatre doubles poteaux.

Pour en savoir plus … https://www.lemoniteur.fr/photo/aux-batignolles-les-avocats-trouvent-leur-equilibre-a-cote-du-tribunal.2047500/les-nouveaux-voisins-du-tribunal.1

FICHE TECHNIQUE
Maîtrise d’ouvrage : Sogelym-Dixence.
Acquéreur : SCI MOdA.
Utilisateurs : Ordre des avocats du Barreau de Paris et Carpa (Caisse des règlements pécuniaires des avocats).
Maîtrise d’œuvre: Renzo Piano Building Workshop – RPBW, architectes; BET: AIA Ingénierie (structure et fluides), RFR (façades).
Entreprise générale : Petit – Vinci Construction France.
Surface : 7 150 m² SP (dont 7 000 m² SP de bureaux pour l’Ordre et 150 m² de surface commerciale).
Coût de construction : n.c.
Prix d’achat de l’édifice par l’Ordre des avocats (dont prix d’achat du terrain) : 75 M€ HT.
Calendrier : chantier : 2016, livraison prévue : fin 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *